Morah – Pryn Parfum

161,00

Eau de parfum /  161€-50ml / Frais de port offerts (France)

Morah, nouvelle création de Pryn Parfum, est inspirée d’un conte du folklore thaïlandais “Chantakorob”, dans lequel le personnage féminin principal, Morah, est notoirement connue pour être libertine. Les différentes notes du parfum retracent les points forts de l’histoire.

Le départ de la composition, imprégné de l’essence exotique et vivifiante des fleurs indigènes de la Thaïlande, illustre le moment où Morah, féminine et séduisante, apparaît pour la première fois dans l’histoire, comme par magie, dans un cercueil ensorcelé par les malédictions. Le prince Chantakorob brave le danger et ouvre le précieux cercueil. C’est le début de leur relation interdite.

Puis les notes boisées illustrent l’instant où Morah s’apprête à être capturée par un bandit. Au lieu de suivre les instructions de Chantakorob pour l’aider à tuer le bandit, elle se tourne inopinément vers ce dernier, et lui remet le poignard avec lequel il tuera Chantakorob.

Les dernières notes, composées d’une essence hypnotisante d’épices terreuses et sauvages, s’imprègnent de l’ambiance de la profonde forêt mystique dans laquelle Morah est abandonnée par le bandit qui, bien qu’étant devenu son amant, doutait encore de ses intentions. Livrée à elle-même, Morah doit encore faire face à un dernier test. Holy Indra, divinité hindou, se métamorphose soudain en un faucon et lui demande de choisir de succomber à son corps, en échange d’un morceau de viande pour satisfaire son désir charnel. En entendant la réponse honnête de Morah, Holy Indra se met en colère et lui jette un sort, piégeant son esprit dans le corps d’un gibbon femelle .

Avec cette création, Pryn Parfum veut célébrer les forces et les faiblesses des femmes comme Morah, dont le but est de survivre dans ce monde impitoyable, dont le pouvoir absolu repose sur la main des hommes. Mais, que ce soit les hommes ou les femmes, n’est-ce pas notre instinct de survie qui nous gouverne tous? Nous vous laisserons, vous et votre nez, en décider par vous-même.

Un avertissement : au delà des notes détaillées ci-dessus, il y a également une facette cachée obtenue grâce à la présence de précieuses graines de “café de civette”. Traditionnellement récoltées pour leur odeur particulière, ces graines apportent une note musquée et luxueuse, adoucie par des copeaux de bois et d’épices légèrement brûlés.

Osez ouvrir le cercueil et explorer le monde de Morah avec vos propres sens.

Ce parfum  fait partie de la sélection la Box Auparfum#10 – Juillet/Août 2018
Seules les personnes abonnées à la box peuvent acheter le parfum sur notre site. Pour les autres, nous vous invitons à vous rendre sur le site de Pryn Parfum

Rupture de stock

UGS : Box10morah Catégorie :

Description

Le point de vue de Yohan Cervi
(rédacteur d’Auparfum et de Nez, la revue olfactive)

Toison d’Orient

Avec son aura fantomatique et son étrange esthétique anachronique, Morah fait ressurgir les gloires du passé, du Tabac blond de Caron à Cabochard de Grès. En ouverture, des notes de pin résineuses et légèrement vertes crépitent. Mais pas le temps d’entrer dans la pinède, le paysage change lorsque surgissent soudain tabac, cuir et notes animales en furie. Le parfum, dense et chaud, devient fourrure. Le cumin et sa moiteur épidermique viennent exciter la tubéreuse et le gardénia, qui vibrent à l’unisson. La personnalité sombre, facettée, entre fleurs blanches, cuir animalisé et ambre épicé, résonne au fil des heures, avec autant de profondeur que de complexité. Son caractère riche et généreux, sans être saturé, nous projette hors du temps, invitant à le contempler, se l’approprier et l’apprivoiser pleinement.

Parfumeur : Prin Lomros

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Morah – Pryn Parfum”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *