Taj Garden – DSH Perfumes

88,00145,00

Parfum de vêtement / 88€ – 30ml / 145€ – 60ml /Frais de port offerts (France)

Le point de vue de Jeanne Doré,
(rédactrice en chef d’Auparfum et de Nez, la revue olfactive)

Un jardin au paradis

L’infatigable et prolifique Dawn Spencer Hurwitz continue de déployer sa parfumerie artisanale et libérée, comme autant d’hommages académiques que d’actes d’indépendance assumée.

Ce jardin s’ouvre dans une brume humide, pétillante et citronnée, à l’acidité bien maîtrisée, qui arrose une verdure printanière aux intonations de persil haché, d’herbe coupée et de feuilles froissées.

La douceur veloutée des pétales blancs, entre jasmin, jacinthe, lilas et rose, se montre peu à peu plus charnue, avec une vivacité croquante et une grâce aérienne. Quelques traces de curcuma doré réchauffent les corolles en s’envolant dans une brise tiède. Subsiste alors un léger voile végétalisé, doucement boisé, chic et éthéré, comme une élégance décontractée de jardinier vêtu d’une salopette vert bouteille, sur une chemise blanche bien repassée.

Parfumeur :Dawn Spencer Hurwitz

Ce parfum  fait partie de la sélection la Box Auparfum#17 – sept./oct. 2019

Seules les personnes abonnées à la box peuvent acheter le parfum sur notre site. 

Effacer

UGS : Box17TajGarden Catégorie :

Informations complémentaires

Flacon et prix

88€-30ml, 145€-60ml

1 avis pour Taj Garden – DSH Perfumes

  1. Clélia (client confirmé)

    Lorsque je reçois ma box auparfum, j’ai un processus. Je commence par lire le petit fascicule, histoire de me mettre dans l’ambiance…et d’en avoir déjà « l’eau à la bouche », si je puis dire ! Ensuite, j’ouvre les 4 flacons, et je les sens à même l’embouchure du pshit… Préparer son voyage c’est déjà voyager.

    Alors oui, parfois il y en a qui me donnent envie directement de les essayer, et parfois, certains restent dans leurs boites quelques jours, quelques semaines, avant que je les teste sur ma peau. C’est ce qui s’est passé pour Taj Garden. Lorsque je mis le nez sur le pshitt du flacon, aussitôt j’ai été envahie par une odeur très forte d’herbe coupée, odeur que pourtant j’affectionne. Mais là, je n’avais pas envie de ce voyage là, qui me semblait trop « vert », trop « citronné », trop « linéaire »…Quelle erreur…

    Et puis un jour, je l’ai mis sur ma peau. Et je ne sais pas quel miracle s’est produit…Alors oui, dès les premières secondes des effluves, on se croirait enroulé dans l’herbe tout juste coupée….mais on se fait vite happer par un environnement doux, léger…les fleurs y sont belles, pures, pas entêtantes, elles sont juste là, délivrant leur éclatante beauté, leurs pétales tout justes ouvertes sous la rosée. Mais est-ce de la rosée, une petite brume matinale, ou alors il vient de pleuvoir ?

    Toujours est-il que nous continuons notre balade dans ce jardin, à la limite du sauvage, qui livre ses mille et un parfums à qui y est attentif. Ici, aucune odeur ostentatoire, qui vient orgueilleusement s’immiscer dans nos narines. Le message est clair : la nature n’a pas besoin de nous, et c’est en cela que ce parfum me rend heureuse. Il est sans artifice. Je le sens sur mon poignet toute la journée, son odeur changeante, miroitante, mais si légère, comme si j’entrais dans une parcelle de petit jardin tout à fait secret dont je suis seule à connaître le passage ! C’est rare qu’un parfum me procure une telle joie.

Ajouter un Avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *